Accueil Communiqués de presse 20 ans de la fermeture de la SMN : la troisième révolution industrielle pour régénérer le tissu industriel caennais

20 ans de la fermeture de la SMN : la troisième révolution industrielle pour régénérer le tissu industriel caennais

Il y a 20 ans, le hurlement des sirènes signalait la fermeture de l'usine de la SMN après presque un siècle de production métallurgique. Son empreinte sur l’agglomération caennaise est aujourd'hui encore palpable. Durant plus de 80 ans, les cheminées de la SMN ont dominé le paysage caennais et rythmé la vie de milliers de familles.

Les écologistes s’associent aux commémorations du vingtième anniversaire de la fermeture de la Société métallurgique de Normandie, et saluent le travail effectué par des générations de métallos.

Présent lors du transfert de la dernière poche de la SMN, celle qui fut le symbole ultime de la lutte, vers le château de Caen ce mardi 05 novembre, Rudy l'Orphelin, tête de liste écologiste à Caen, a pu mesurer la fierté de la "famille SMN" comme ils s'appellent encore.

Aujourd'hui, ce triste anniversaire rencontre un écho bien particulier, alors que notre pays souffre de la désindustrialisation et que les plans sociaux succèdent aux fermetures d’usines.

Pourtant, il n’y a pas de fatalité : les anciennes usines n’ont pas toutes vocation à être muséifiées. Ainsi, un vent d’espoir souffle en Nord-Pas-de-Calais, région au tissu industriel sinistré, où l’économiste américain Jeremy Rifkin et son équipe ont montré qu’une ré-industrialisation était possible. A Caen aussi, la 3e révolution industrielle doit avoir lieu. Elle peut s'appuyer sur les énergies renouvelables distribuées, le stockage de l’énergie, l’efficacité énergétique, l’économie circulaire, les réseaux intelligents et l’économie de la fonctionnalité.

Le tissu industriel caennais peut revivre dans l’économie post-carbone qui est en train de naître.

Laisser un commentaire

*