Accueil Tribunes Caen Mag Période noire pour les services publics – Caen Mag mai 2016

Période noire pour les services publics – Caen Mag mai 2016

 

Depuis quelques semaines se succèdent dans la presse de nouvelles preuves de la volonté aveugle d’économies de Joël Bruneau : il choisit cette fois de réduire l’offre publique de bus et de remettre en question le devenir du Conservatoire et de l’Orchestre de Caen.

 

A cette casse annoncée s’ajoute la décision du Département de facturer certaines interventions des pompiers, jugées « de confort », comme le relevage à domicile par exemple. Le président Dupont estime ainsi que ces interventions doivent « cesser d’être gratuites » alors que chacun y contribue déjà via l’impôt !! Quelle valeur veut-on bien accorder à la sécurité ? Pas à la tranquillité publique qu’on croit pouvoir améliorer à coups de caméras de surveillance, mais à la sécurité physique des personnes, fondamentale et non-facultative, celle qui sauve des vies et à laquelle aucune tarification ne devrait pouvoir s’appliquer.

 

Côté transports en commun : après l’abandon de la 2è ligne de tram, 159 000 km cumulés de trajets en bus seront supprimés à la rentrée prochaine, des temps d’attente allongés de 25 min. pour certaines communes, en plus du retour des horaires réduits pendant les vacances scolaires. Encore plus de pics de pollution de l’air dus à l’utilisation accrue de l’automobile en ville ? Les plus touchés par ces reculs seront nos concitoyens les plus en difficulté ? Des broutilles pour la droite locale qui ne pense qu’à dépenser toujours moins, sans se préoccuper du coût social et environnemental d’une telle mesure.

 

Au Conservatoire et à l’Orchestre de Caen, plus difficile de savoir vraiment de quoi l’avenir sera fait. Rejet du projet d’établissement travaillé avec les équipes, baisses drastiques des budgets, heures de cours supprimées, non-remplacement d’agents... tout cela a déjà eu lieu. Quelles seront les prochaines étapes ? Quel futur pour l’enseignement et la saison musicale ? Personne ne peut répondre, tant la transparence fait défaut et les informations sont difficiles à obtenir. Pour soutenir la mobilisation des élèves et des personnels : https://www.change.org/p/elus-conservatoire-orchestre-de-caen-même-combat

 

Pourtant, dans le même temps, M. Bruneau choisit d’investir plus de 30 millions € dans de nouvelles routes inutiles et 1 million € dans des caméras de surveillance. Après les transports, la culture, la sécurité des personnes, quel sera le prochain service public à payer la facture de ces choix iniques ?

 

Les élu-e-s du groupe Caen écologiste et citoyenne : Samia CHEHAB, Rudy L’ORPHELIN, Julie ROUSINAUD

www.caen-ecologiste-citoyenne.fr

 

Laisser un commentaire

*