Accueil ACTUALITÉS Un budget pour quoi faire ?

Un budget pour quoi faire ?

La présentation du budget primitif 2018 par Joël Bruneau lors de la dernière séance du Conseil municipal a offert le parfait témoignage de ce que cette majorité est une majorité sans cap.

Depuis 4 ans que la droite est aux responsabilités et après avoir pour l'essentiel inauguré les projets initiés par la gauche et les écologistes entre 2008 et 2014, on imaginait que le débat d'orientation budgétaire de janvier serait enfin l'occasion de nous éclairer sur la vision de cette municipalité pour notre ville. Il n'en fut rien.

Nous l'avons donc espéré à l'occasion de la présentation du budget au mois de mars. Nouvelle déception. On n'en voudra pas à l'adjoint aux finances d'avoir déroulé pendant près d'une heure sa litanie de chiffres à coup de dépenses de fonctionnement, de taux d'imposition, de niveaux d'investissement, d'épargne nette ou encore de montant de dette par habitant. Mais quand vint la présentation concrète des projets par chacun des adjoints pour chacune de leur délégation, il fallait se pincer pour y croire. Un tel manque de conviction dans les expressions faisait peine à entendre. En réalité, cette équipe se contente d'empiler des actions qui pour beaucoup étaient déjà dans les cartons à son arrivée, et tout ceci, sans véritable cohérence, sans vision, sans cap.

Un budget est logiquement au service d'un projet et sa présentation doit permettre de le révéler. À Caen, on s'en tient aux chiffres. On a bien compris le langage du gestionnaire Joël Bruneau : réduire les dépenses de fonctionnement, baisser l'impôt de façon idéologique pour réduire la feuille d'impôt d'à peine quelques euros et faire perdre à la ville 700 000 euros par an, dégager des marges de manœuvre. Par contre, on se demande encore ce que le maire Joël Bruneau veut en faire.

Les 4 années de mandat d'un maire arrivé aux responsabilités sans projet peuvent se résumer à l'installation de caméras sur l'espace public, à la suppression des nouveaux rythmes scolaires (par souci d'économies et sans considération pour l'intérêt des enfants) et à la volonté de vendre la place de la République pour y construire un centre commercial.

Décidément, notre ville mérite mieux. Nous méritons mieux.

Les élu-e-s du groupe Caen Écologiste et Citoyenne : Samia Chehab, Rudy L'Orphelin, Julie Rousinaud

Laisser un commentaire

*