Accueil ACTUALITÉS Intervention de Rudy L’Orphelin relative à la démocratie de proximité – Conseil municipal du 14 mai 2018

Intervention de Rudy L’Orphelin relative à la démocratie de proximité – Conseil municipal du 14 mai 2018

Monsieur le maire,

Nous sommes en désaccord profond avec votre vision de la démocratie de proximité. Pour justifier l'absence de concertation sur le palais Fontette, vous indiquez qu'il n'y a pas plus grand rendez-vous démocratique que les élections et que cette mesure figurait dans votre programme électoral.

Que les élections soient un grand rendez-vous démocratique est indiscutable. Mais affirmer qu'une mesure, parce qu'elle figure dans votre programme, n'a pas être discutée et débattue dans les conseils de quartier, cela traduit une vision minimaliste de la démocratie de proximité. Nous considérons au contraire que les grands projets doivent être débattus avec les habitants. C'est dans un tel échange que l'on peut parvenir à une vision partagée de la ville.

Je note au passage que lorsqu'une mesure figure pas dans votre programme électoral, vous estimez qu'il n'y a pas besoin de concertation non plus. C'est ainsi que vous avez refusé de soumettre  à la discussion votre projet de centre commercial prévu place de la République.

Malheureusement, il faut constater que votre approche des conseils de quartier traduit un important recul. Vous les avez peu à peu cantonnés à un rôle d'animation, ce qui est nécessaire mais loin, trop loin de ce que les villes ont aujourd'hui la responsabilité de mettre en œuvre en matière de démocratie participative.

Le rôle de l'élu, lorsqu'il met en place un projet, est d'accepter de se mettre en danger, d'accepter le débat et la contradiction. Or tout semble indiquer qu'aujourd'hui vous ne cherchez qu'une seule chose dans l'organisation des conseils de quartier que vous avez retenue : vous protéger des débats qui pourraient nuire à votre stratégie de communication.

Finalement, vous ne faites que vous en tenir à vos obligations légales. Les conseils de quartier existent. Mais aujourd'hui vous êtes au niveau zéro de la concertation. Depuis 2014, aucun des projets structurants que vous avez engagés n'a fait l'objet d'échanges dans les conseils de quartier. C'est à peine si les conseils de quartier en sont informés. Et c'est là qu'il y a un désaccord fondamental. Il faut en finir avec les projets pensés d'en haut par quelques uns, passer de l'information à la concertation et mieux encore de la concertation à la co-élaboration des politiques publiques.

Rudy L'ORPHELIN

Laisser un commentaire

*