Accueil ACTUALITÉS L’ÈRE BRUNEAU OU LE RÈGNE DE L’AUTOMOBILE

L’ÈRE BRUNEAU OU LE RÈGNE DE L’AUTOMOBILE

L'ÈRE BRUNEAU OU LE RÈGNE DE L'AUTOMOBILE

Après les avancées réalisées par l'équipe municipale précédente – création de multiples zones 30 dans les quartiers, piétonisation de la place Saint-Sauveur et du quartier Écuyère, mise en œuvre d'une politique de stationnement favorable aux riverains, aux commerces de proximité et au développement des transports en commun – c'est aujourd'hui le retour triomphal et mortifère du tout-voiture en centre-ville.

Chacun aura pu constater le développement alarmant du stationnement anarchique place Saint-Sauveur pourtant désormais piétonne, l'augmentation exponentielle des zones de stationnement gratuit, le projet de création d'un parking sur la place du marché boulevard Leroy… La liste est longue démontrant que l'équipe Bruneau place apparemment tous ses espoirs dans le dieu Voiture.

On continue ainsi gentiment de miser sur le développement du trafic, on attire toujours plus de voitures en centre-ville, on prône à l'envi une croissance continue et une consommation infinie... Aujourd'hui, plus personne n'ignore que notre planète a ses limites. Et pourtant rien ne change. Ou presque. Mais devons-nous nous résigner pour autant ? Nous ne le pensons pas.

« On ne peut pas continuer à faire comme si la pensée écologiste était l'apanage de doux dingues et comme si le dogme d'une croissance immodérée était l'apanage des gens sérieux. C'est exactement l'inverse. Il faut que cette idée pénètre la société. Aujourd'hui, prôner une croissance continue revient exactement à dire : on est face au gouffre, accélérons ! »

Aurélien Barrau, astrophysicien

Au-delà des choix individuels, nous devons exiger des mesures politiques concrètes, qui peuvent être impopulaires car elles bousculent nos habitudes et remettent en question notre conception moderne du confort. Mais il n'est plus temps de faire autrement. Si nous voulons protéger le droit pour chacun de vivre dans un environnement respectueux de sa santé, alors chaque responsable politique doit agir, non plus en vue de sa propre réélection mais avec pour seule ambition celle de préserver la possibilité de vivre libre dans un monde vivable.

Nous attendons de vous, M. le Maire, que vous n'ayez pas peur de faire des mécontents et que vous vous opposiez aux intérêts privés. Nous savons bien que de très nombreux autres combats sont légitimes et importants. Mais, si le combat de l'écologie est perdu, plus aucun ne pourra être mené.

Nous ne pouvons pas nous y résoudre.

 

 

 

 

 

 

Les Elu-e-s du Groupe “Caen écologiste et citoyenne”
Samia Chehab, Rudy L'Orphelin, Julie Rousinaud

www.caen-ecologiste-citoyenne.fr

 

Vous pouvez prendre contact avec le Groupe Caen Ecologiste et Citoyenne lors des permanences se tenant au local, 104 rue Saint-Martin à Caen, les Lundis et Mercredis de 14h00 à 17h00.

Laisser un commentaire

*