Accueil ACTUALITÉS « Si le climat était une banque, on l’aurait sauvé depuis longtemps ! »

« Si le climat était une banque, on l’aurait sauvé depuis longtemps ! »

TRIBUNE ÉDITÉE DANS CAEN MAG N°193 / 13 MAI-16 JUIN 2019

Emmanuel Macron n'a pris aucun engagement climat concret suite au grand débat. Qu'attendez-vous monsieur le président, pour redescendre sur Terre ? L'action n'est plus en option. Il n’y a pas de planète B.

Aujourd’hui nous sommes face à l’évidence constatée à l’échelle planétaire : malgré les appels innombrables de scientifiques et personnalités, aucun gouvernement ne ralentit cette course vers le désastre annoncé. « L’économie mondiale est comme le Titanic. Elle accélère avant le choc », nous prévient le FMI. « La prochaine crise risque d’être plus grave et plus générale que celle de 2008.»

Nous, Citoyens d’Europe et du monde, ne pouvons pas rester sans rien dire, ni sans agir. Associés dans une même communauté de destins, nous n’acceptons pas que l’humanité se dirige, sans réagir, vers le chaos climatique, les famines, les déplacements meurtriers...

Bonne nouvelle, il y a des solutions pour enrayer le réchauffement climatique. L’une d’entre elle a déjà prouvé son efficacité par le passé en sauvant les banques, grâce à l’argent de la création monétaire. Il faudrait donc créer dès à présent 1.000 milliards pour relancer un vrai projet européen, qui financerait la transition écologique et créerait 6 millions d’emplois. Alors que la B.C.E a créé plus de 2.500 mds en 2 ans 1/2 et que l’essentiel est parti à la spéculation, comment imaginer qu’on ne puisse pas investir autant d’argent, voire plus, pour le climat qui est une question de survie de l’humanité ?!

Certes, l’objectif de diviser par 4 nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050 est un chantier colossal, mais investir massivement dans les économies d’énergie et les énergies renouvelables pourrait conduire à « 900.000 créations d’emplois en France » selon les dernières prévisions de l’ADEME. Puisque c’est « au nom de l’emploi américain » que les Etats-Unis ont décidé de se retirer de l’Accord de Paris, il est fondamental que l’Europe fasse la preuve inverse « grandeur nature ».

Le Pacte Finance–Climat pacte-climat.net est un appel lancé par Jean Jouzel, Pierre Larrouturou et plus de 500 personnalités venues de douze pays. Il vise justement à ce que l’Europe ratifie un Traité avant 2020 pour mettre la finance au service de la lutte contre le dérèglement climatique et de l’emploi.

 

Les chefs d’Etat et de Gouvernement européens doivent mettre en œuvre au plus vite ce pacte qui assurerait pendant 30 ans des financements à la hauteur des enjeux pour la transition énergétique sur le territoire européen, en dirigeant la création monétaire vers l’économie réelle pour qu’elle finance, dans tous les États membres, les économies d’énergie et le développement des énergies renouvelables.

Samia Chehab, Julie Rousinaud, Rudy L’Orphelin

www.caen-ecologiste-citoyenne.fr

Laisser un commentaire

*