Accueil ACTUALITÉS Nouvelle subvention de Caen la Mer au festival de Beauregard : le groupe écologiste refuse la logique des petits arrangements

Nouvelle subvention de Caen la Mer au festival de Beauregard : le groupe écologiste refuse la logique des petits arrangements

A l’occasion du Conseil communautaire qui se tenait jeudi soir, les élu-e-s écologistes du Conseil communautaire de Caen la Mer ont voté contre une délibération visant à déclarer d’intérêt communautaire une nouvelle subvention de 29 000 euros au festival Beauregard. Pour deux raisons principales, les élu-e-s écologistes ont choisi de contester cette délibération :

Sur le fond, pour des raisons budgétaires : Beauregard est un événement solide, disposant d'un budget annuel d'environ 3 millions d'euros et adossé, qui plus est, à un grand groupe privé de production musicale. Quel sens peut avoir le versement d'une somme de 29 000 € sur une telle opération (soit moins de 1% du budget), alors même que nombre de structures associatives, culturelles ou d'économie sociale et solidaire, voient aujourd'hui leur survie suspendue à l'attribution d'une subvention de 10 000 ou 15 000 €

Sur la forme, pour des raisons de méthode : La délibération soumise au Conseil communautaire ne donnait aucune précision quant à l’affectation réelle de ces 29000 euros et renvoyait au Bureau communautaire le soin de définir les modalités de son versement. (voir ci-joint)Pourquoi donc cette décision ne serait-elle pas prise par la majorité des membres élus par nos concitoyens ? Selon quels critères Beauregarda-t-il été considéré comme prioritaire face à la multitude d'événements associatifs, culturels et sportifs qui maillent le calendrier ? Quels engagements réciproques constituent ce nouveau partenariat ? Quel diagnostic de l'événementiel culturel a mené à cette prise de décision ? Aucune réponse ne nous a été donnée. Cette méthode nous laisse malheureusement le goût amer de petits arrangements entre Messieurs Thomas et Bruneau.

C’est dans la presse et en séance par la voix du Président de Caen la Mer que nous apprenions que ces 29 000 euros seraient en fait destinés à prendre en charge le service de mise à disposition de navettes pour les festivaliers. Mais pour quelles raisons reviendrait-il à la collectivité de financer ce service alors qu’il était auparavant pris en charge par l’organisateur du festival à savoir la société privée Myster Black production ?

Pour les élu-e-s écologistes, les choses sont claires, Caen la Mer doit continuer de soutenir Beauregard au travers de ses aides en matière de communication et de gestion des déchets notamment ; mais cette délibération soumise lors du premier véritable Conseil communautaire de la mandature (les deux autres ayant été consacrés à son installation) laisse bien trop de questions en suspens pour que nous la soutenions aveuglément. Les Conseillers communautaires ne s’y sont d’ailleurs pas trompés ; ils ont été 38 (bien au-delà des seuls élu-e-s de l’opposition de Caen)  à voter contre ou à s’abstenir, preuve que les réponses apportées par la majorité du Conseil communautaire étaient insuffisantes.

Pourquoi pas imaginer demain une politique de soutien aux festivals sur Caen la Mer ? Nous y sommes favorables mais sur la base de critères précis et objectifs dans le cadre d’une politique d’accès à la culture pour tous et toutes et non dans l’urgence et la précipitation.

Rudy L'ORPHELIN et Samia CHEHAB

photo : Journal Liberté 

Laisser un commentaire

*